Qr-95, 6 Octobre 2020, Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, Hami Aksoy, En Réponse À Une Question Concernant La Décision De La Cour Européenne Des Droits De L'homme D'indiquer Une Mesure Provisoire Contre La Turquie

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 07.10.2020

La décision adoptée aujourd'hui par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) sur la demande de mesure provisoire introduite par l'Arménie contre la Turquie dans le cadre des attaques de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan est totalement dépourvue de base juridique.

En adoptant cette décision en se basant sur de messages des médias sociaux et de rapports de presse soumis par l'Arménie pour promouvoir ses allégations non fondées et en ne demandant nullement les observations de notre gouvernement, la CEDH a porté un coup à sa crédibilité et à sa réputation.

Tout en demandant à toutes les parties directement ou indirectement impliquées dans le conflit, et dans ce contexte y compris à la Turquie, la Cour européenne des droits de l'homme a agi pour des motifs politiques, montrant qu'elle est déconnectée des réalités sur le terrain.

Avec cette décision, la CEDH est malheureusement devenue un instrument au service des efforts de certains milieux pour abuser de la loi et ternir la réputation qu'elle s’est construite au cours de ses soixante-dix ans d'histoire dans le domaine des droits de l'homme.

Atatürk

Dimanche - Jeudi

09:00 - 12:30 / 13:30 - 17:00

01/01/2020
12/01/2020
01/05/2020
24/05/2020 25/05/2020
05/07/2020
30/07/2020 31/07/2020
20/08/2020
09/09/2020
28/10/2020
01/11/2020