Qr-75, 12 Août 2020, Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, Hami Aksoy, En Réponse À Une Question Concernant La Politique Systématique De La Grèce En Matière De La Fermeture Des Écoles Primaires De La Minorité Turque En Thrace Occidentale

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 12.08.2020

La Grèce ferme les écoles primaires qui appartiennent à la minorité turque de la Thrace occidentale depuis 25 ans par le biais d'une "suspension temporaire", sous prétexte de mesures d'austérité dans le pays et d'un nombre réduit d'élèves sans consulter la minorité.

La fermeture récente de huit autres écoles primaires de la minorité a constitué le dernier exemple de cette pratique. Par cette dernière décision, le nombre d'écoles primaires de la minorité turque, qui était de 231 il y a 25 ans, est tombé à 115.

Cette pratique par la Grèce fait partie des efforts d'assimilation et d'oppression vers la minorité turque en Thrace occidentale. Pendant ce temps, l'Union européenne a simplement été le spectateur de la violation systématique des droits de l'homme dans un pays membre.

Nous demandons à la Grèce de cesser sa politique systématique, qui n'est pas conforme au Traité de paix de Lausanne, entravant l'éducation des enfants des citoyens grecs appartenant à la minorité, et de rouvrir les écoles qu'elle a fermées.

A cet égard, nous soutenons les réactions des institutions et des établissements de la minorité turque, et nous soumettons cette question aux organisations internationales des droits de l'homme.

Nos initiatives auprès des autorités grecques visant à résoudre les problèmes d'éducation de la minorité turque en Thrace occidentale se poursuivront sans relâche conformément au principe de réciprocité fondé par le Traité de paix de Lausanne.

Atatürk

Dimanche - Jeudi

09:00 - 12:30 / 13:30 - 17:00

01/01/2020
12/01/2020
01/05/2020
24/05/2020 25/05/2020
05/07/2020
30/07/2020 31/07/2020
20/08/2020
09/09/2020
28/10/2020
01/11/2020