Qr-58, 27 Juin 2020, Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, Hami Aksoy, En Réponse À Une Question Concernant La Proposition Du Haut Représentant De L'ue, Borrell, De Réunir La Turquie Et L'administration Chypriote Grecque

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 27.06.2020

La proposition de l'UE, qui ne fait pas référence à l'égalité des droits des chypriotes turcs sur les ressources naturelles de l'île dans aucune de ses déclarations et ignore les chypriotes turcs, est loin d'être sérieuse.

Comme nous l'avons souligné à plusieurs reprises, les chypriotes turcs sont les destinataires des chypriotes grecs en ce qui concerne les ressources en hydrocarbures jusqu'à ce qu'un règlement global soit conclu dans l'île. Par conséquent, le destinataire du ministre chypriote grec des Affaires étrangères est le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République turque de Chypre du Nord, Kudret Özersay, et non la Turquie.

Si une solution est souhaitée en Méditerranée orientale, dans un premier temps, les deux peuples de l'île devraient se réunir et établir un mécanisme commun de coopération pour l'exploration et l'exploitation des ressources en hydrocarbures, y compris le partage des revenus, dès que possible. La proposition des autorités chypriotes turques du 13 juillet 2019 fournit le terrain nécessaire à cette fin.

La délimitation des zones de juridiction maritime dans l'ouest de l'île de Chypre ne sera possible qu'après le règlement de la question chypriote. La Turquie ne s'assiéra jamais avec l'administration chypriote grecque qui a usurpé le titre de République de Chypre et ne représente pas les chypriotes turcs.

Atatürk

Dimanche - Jeudi

09:00 - 12:30 / 13:30 - 17:00

01/01/2020
12/01/2020
01/05/2020
24/05/2020 25/05/2020
05/07/2020
30/07/2020 31/07/2020
20/08/2020
09/09/2020
28/10/2020
01/11/2020