Qr-52, 22 Juin 2020, Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, Hami Aksoy, En Réponse À Une Question Concernant L’entrevue Accordée Par Le Chancelier D’autriche À Un Quotidien Grec

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 22.06.2020

Le Chancelier fédéral d’Autriche, Sebastian Kurz, a fait des déclarations malencontreuses à un quotidien grec en ce qui concerne les demandeurs d'asile juste après la Journée mondiale du réfugié. Ce pays, qui a fermé ses frontières aux demandeurs d'asile depuis le début et a même suggéré d’ériger un mur aux frontières, agit contre les valeurs communes de l'UE et de l'humanité, les principales conventions sur les droits de l'homme et la Convention de Genève de 1951.

Tous les Etats membres de l'UE et de l’agence FRONTEX, à laquelle participent également les autrichiens, sont tenus d'appliquer les accords ci-dessus mentionnés et le droit communautaire, d'assurer la protection des demandeurs d'asile arrivant à leurs frontières, de s'abstenir de tout refoulement et de tout traitement inhumain à leur égard.

En fait, la position de l'Autriche sur les demandeurs d'asile n'est pas du tout différente de celle de la Grèce, dont les traitements inhumains envers les demandeurs d'asile à nos frontières sont gravés dans les mémoires.

Nous conseillons au Chancelier fédéral d’Autriche de lire attentivement la déclaration en date du 19 juin 2020 de la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Mijatović.

« La protection des droits de l’homme et de la dignité des réfugiés n’est pas une option, mais une obligation morale et juridique que tous les Etats membres doivent respecter. »

Atatürk

Dimanche - Jeudi

09:00 - 12:30 / 13:30 - 17:00

01/01/2021
12/01/2021
01/05/2021
13/05/2021 14/05/2021
05/07/2021
20/07/2021 21/07/2021
10/08/2021
19/08/2021
19/10/2021
01/11/2021